dimanche 3 janvier 2010


Pierrot n'aurait pas un trou dans le ventre s'il ne s'était pas fait manger son nez, mais comme un imbécile, il a suivi Claude. Et voilà, il n'a plus qu'à se le reprocher, la prochaine fois il évitera les petites ruelles sombres, les cheminées, et les grands arbres.
L'on révasse.
En digne profitence des vacances de noël.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire